Qu’est-ce que le craquement articulaire ?

Ostéopathe Santes Craquement


Comme dans tous les autres domaines, l’ostéopathie fait l’objet de stéréotypes. L’un d’entre eux est le « crack » lors des techniques. Ce « craquement » est souvent associé par les patients à une « remise en place » d’une vertèbre, d’un os ou d’une articulation. Et s’en vient ensuite les termes comme : « j’ai le bassin de déplacé », « l’ostéopathe m’a remis une vertèbre en place » ou encore « l’ostéopathe m’a fait craquer les os ». 


L’intérêt de cet article est de vous faire comprendre que ces idées reçues sont tout simplement fausses car elles sont mal interprétées et je vais donc vous donner les bons termes à adopter. 

Je vais donc vous expliquez ce qu’est une articulation, comment elle fonctionne et surtout qu’elle est ce fameux « crack ».


Qu’est-ce qu’une articulation ?




Comme vous le voyez sur l’image ci-dessus, une articulation est composée de deux os, avec une capsule articulaire remplie de liquide (dit : synovial).


Le but de l’articulation est de permettre le mouvement d’un os par rapport à un autre, par l’intermédiaire des muscles qui sont insérés sur chacun des 2 os. Dans beaucoup de mouvements, il y a une succession de petits mouvements articulaires pour permettre le mouvement global.
Exemple : pour tourner la tête à droite, chacune des vertèbres cervicales effectuent un mouvement de rotation droite pour obtenir l’amplitude complète.



Quelles est le rôle de l’ostéopathe par rapport à ses articulations ?

L’ostéopathe va regarder, en fonction de la plainte du patient, si ses articulations bougent de façon similaire et symétrique. Exemple : est-ce que les vertèbres cervicales tournent autant à droite qu’à gauche ?

En cas de différence, l’ostéopathe va s’attarder sur l’articulation en question pour déterminer quel segment osseux provoque un déficit.
Exemple : Si un patient tourne la tête plus facilement à droite qu’à gauche, l’ostéopathe va analyser quelle vertèbre cervicale tourne moins bien à gauche.

C’est à partir de là que l’ostéopathe va parler de blocage articulaire, de dysfonctionnement articulaire, d’hypomobilité articulaire (les ostéopathes entre-eux parlent de dysfonctions ostéopathiques). Mais en aucun cas de « déplacé ».


Mais alors d’où vient le craquement articulaire ?

Une fois que l’ostéopathe a déterminé quelle articulation est en dysfonction, il pourra utiliser une technique visant à améliorer la mobilité de celle-ci. Il en existe tous types mais celles qui nous intéressent dans cet article sont les techniques dites structurelles.

Le but de ces techniques est de se focaliser sur une articulation pour améliorer sa mobilité avec un geste de faible amplitude mais de grande vélocité.


Pour comprendre ce qu’il se passe lors de cette manipulation, il faut reprendre la constitution d’une articulation :

Lors du geste, l’ostéopathe va créer par sa vitesse un étirement de la capsule articulaire, qui va provoquer en son centre des bulles de gaz qui par un phénomène de cavitation vont aspirer brusquement le liquide synovial et provoquer le bruit de craquement.

Ce bruit qui peut être impressionnant et qui inquiète les patients peut être plus au moins fort en fonction de la quantité de liquide aspiré, de la taille de l’articulation et de sa localisation. Exemple : lors de manipulation des premières vertèbres cervicales, la proximité avec l’oreille peut rendre le bruit encore plus sourd et impressionnant.

Néanmoins, le but de la technique n’est pas de créer ce bruit mais d’orienter l’articulation dans la position dans laquelle elle a perdu de la mobilité tout en la guidant vers celle-ci grâce à sa vitesse de manipulation.

Vous aurez donc compris qu’il n’y a aucune « remise en place », ni « déplacement » lors de ces manipulations.

Bien évidemment, ce genre de technique ne se fait pas n’importe comment et l’ostéopathe par l’intermédiaire de son interrogatoire et de ses tests, détermine quelle technique il peut utiliser.
Elles ne sont pas dangereuses mais sont soumises à certaines contre-indications.


J’espère avoir répondu à vos questions par rapport à ce craquement articulaire. Vous pouvez également lire mon article sur pourquoi consulter un ostéopathe.


Pour toutes autres questions vous pouvez me retrouvez sur rendez-vous au 58 rue Maréchal Foch à Santes, au 06 36 37 52 32 ou sur doctolib.
.




Pour rappel votre ostéopathe sur Santes se situe dans une commune des Weppes, à 10km de Lille, 9km de Seclin, 30km de Lens et à proximité des villes d'Houplin-Ancoisnes, Emmerin, Noyelles-Lès-Seclin et Loos.
Les communes des Weppes sont : Aubers, Beaucamps-Ligny, Don, Englos, Ennetières-en-Weppes, Erquinghem-le-Sec, Escobecques, Fournes-en-Weppes, Fromelles, Hallennes-lez-Haubourdin, Hantay, Haubourdin, Herlies, Illies, La Bassée, Le Maisnil, Marquillies, Radinghem-en-Weppes, Sainghin-en-Weppes, Salomé, Santes, Sequedin, Wavrin et Wicres.



Pierre Delcourt

Pierre Delcourt est ostéopathe agréé sur Santes

Pour me contacter

Pierre DELCOURT vous reçoit du Lundi au Vendredi de 8h00 à 21h00 et le samedi de 8h00 à 15h00 au cabinet situé :

58 rue Maréchal Foch
59211 SANTES

La prise de rdv peut se faire par téléphone au 03 67 23 02 35 ou directement en ligne.

 

Accès ostéopathe Santes